Celle-là, elle est bien bonne. Si un médecin a prit la peine de me prescrire un tel matelas à la sortie du centre de réadaptation, n'y a-t-il pas une raison médicale ? Dois-je maintenant dormir sur une planche en bois ? A ce moment-là, je ne donne pas cher de ma peau et les interventions chirurgicales nécessaires pour intervenir sur les escarres coûteront bien plus cher. Où est la logique comptable ?

Confirmation_rejet_reparation_matelas_220113_Page_1.jpg

Confirmation_rejet_reparation_matelas_220113_Page_2.jpg

Confirmation_rejet_reparation_matelas_220113_Page_3.jpg

Confirmation_rejet_reparation_matelas_220113_Page_4.jpg