Monsieur le directeur général du CHU de Poitiers persiste et signe : peut-être empochera-t-il une prime de plus ! (Si cela permettait d'augmenter le salaire des personnels soignants...)

Lettre reçue M. Dewitte 290310